par angèle casanova

« Olivier Savignat »

  • love letters [extraits], dans love letters, le 4 mars 2015

    J’ai le plaisir de vous annoncer la publication dans la revue CE QUI RESTE de deux poèmes, exil et j’te tourne autour, extraits de love letters, correspondance amoureuse (en grande partie inédite) tenue avec Olivier Savignat en 2014.

    J’ai le plaisir de vous annoncer la publication dans la revue CE QUI RESTE de deux poèmes, exil et j'te tourne autour, extraits de love letters, correspondance amoureuse (en grande partie inédite) tenue avec Olivier Savignat en (...)
  • mp3 wma audacity et caetera, une recension des Vases communicants de mars 2015, par Angèle Casanova, dans recensions des Vases communicants de mars 2015, le 13 mars 2015

    Au fil du temps, ma recension des Vases communicants a pris de l’ampleur. Les participants se sont multipliés, leurs textes se sont parfois faits fleuve, et j’ai dû m’adapter, de manière à continuer de vous proposer une recension agréable à parcourir et simple d’accès.

    Au fil du temps, ma recension des Vases communicants a pris de l'ampleur. Les participants se sont multipliés, leurs textes se sont parfois faits fleuve et j'ai dû m'adapter, de manière à continuer de vous proposer une recension agréable à parcourir et simple d'accès. Comme, le (...)
  • Chronos, par Olivier Savignat, dans mythes selon Olivier Savignat, le 31 juillet 2014

    Monstre des environs
    quotidien que j’apprivoise
    et me dévore sitôt le jour

    Pour lire le texte d'Olivier Savignat, aller là
  • Premiers vases de l’année - et dernière recension brigetounienne, dans recensions des Vases communicants de janvier 2015, le 3 janvier 2015

    La période des fêtes, la tant redoutée, mais la si aimable cette année, abstraction faite de carcasse, étant close, me suis installée, ouvrant, pour la dernière fois je pense - parce qu’Angèle Casanova assure si bien la relève - un fichier vierge, pour lire les vases communicants en ce début d’année...

    Pour lire la recension de Brigitte Célérier, allez là
  • Dédale, par Olivier Savignat, dans mythes selon Olivier Savignat, le 7 juillet 2014

    Prisonnier de ma propre enceinte
    j’élabore en secret
    l’impossible évasion

    Pour lire le texte d'Olivier Savignat, aller là
  • Arrache-corps (Francis Royo), in : Œuvres ouvertes : la webradio littéraire, numéro 6, mai 2015, dans publications, le 22 mai 2015

    J’ai le plaisir de vous annoncer ma participation au numéro 6 de la webradio littéraire proposée par Laurent Margantin sur ŒUVRES OUVERTES.

    J’ai le plaisir de vous annoncer ma participation au numéro 6 de la webradio littéraire proposée par Laurent Margantin sur ŒUVRES OUVERTES. Je lis pour l’occasion, dans la rubrique Voix vives, la série poétique Arrache-corps de Francis Royo, initialement publiée sur son site (...)
  • du temps qui passe, une recension des Vases communicants de février 2015, par Angèle Casanova, dans recensions des Vases communicants de février 2015, le 8 février 2015

    "Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi."

    "Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi." Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, article X (Assemblée nationale, 1789). Source : Wikisource "La liberté d'expression (...)
  • Gorgone, par Olivier Savignat, dans mythes selon Olivier Savignat, le 24 juin 2014

    La pierre a ses regards
    ses cris ses pleurs
    fantômes de Méduse

    Pour lire le texte d'Olivier Savignat, aller là
  • Orphée, par Olivier Savignat, dans mythes selon Olivier Savignat, le 26 juin 2014

    L’amour m’a guidé
    aux confins des ombres
    et encore au-delà

    Pour lire le texte d'Olivier Savignat, aller là
  • des bassines, des bougies et des oeufs, une recension des Vases communicants d’avril 2015, par Angèle Casanova , dans recensions des Vases communicants d’avril 2015, le 12 avril 2015

    Soigner son enfant, faire un gâteau, cacher des oeufs, tomber malade, finir la tête dans une bassine. Le monde peut bien devenir fou, chez nous, il fait chaud. Je le mets donc à distance. Je m’abstrais, et je lis vos textes. La routine s’installe.

    Soigner son enfant, faire un gâteau, cacher des oeufs, tomber malade, finir la tête dans une bassine. Le monde peut bien devenir fou, chez nous, il fait chaud. Je le mets donc à distance. Je m'abstrais, et je lis vos textes. La routine s'installe. Toujours agréable. Toujours (...)

|